Samedi 17 novembre 2018, de nombreux manifestants en gilet jaune ont bloqué les routes pour protester contre la hausse du prix du carburant.

Des automobilistes ont tenté de forcer les barrages comme à Grasse (Alpes-Maritimes) où un policier a été renversé et a été légèrement blessé.

Le conducteur a été arrêté et placé en garde à vue. Une autre altercation a eu lieu sur la voie rapide de Chambéry. Les Gilets Jaunes ont attaqué une voiture qui a tenté de forcer un passage

Une femme qui manifestait à Pont-de-Beauvoisin, en Savoie, est décédée après avoir été fauchée par une voiture. Une automobiliste aurait accidentellement foncé dans le barrage, organisé par les « gilets jaunes » et non déclaré. La victime est âgée d’une « soixantaine d’années », selon le préfet de Savoie, une précédente communication de l’Intérieur évoquant une quinquagénaire.

La conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture et a foncé sur eux, percutant une femme, a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. En état de choc, elle a été placée en garde à vue. L’enquête a été confiée à la gendarmerie.

« Elle est morte sous mes yeux », raconte Sandrine Baule, une ambulancière de 35 ans. « Les gendarmes (…) étaient quelques minutes après sur les lieux. Les sapeurs-pompiers (…) étaient là 10 minutes après » mais n’ont pu ramener à la vie la victime, qui était en arrêt cardio-respiratoire, a précisé le préfet.

Un appel à la prudence

A 15 heures, selon un bilan provisoire, le ministère de l’Intérieur dénombre environ 244 000 manifestants ; une personne est décédée, et 106 ont été blessées, dont 5 gravement. Les forces de l’ordre de l’ordre ont procédé à 52 interpellations, ayant donné lieu à 38 garde-à-vue.

A l’approche de la nuit, les autorités « renouvellent leur appel à la prudence à l’adresse des manifestants et des personnes circulant aux abords des manifestations ».

Des tirs en l’air

A Saint-Leu, dans le sud-ouest de la Réunion, un automobiliste a tiré en l’air avec un pistolet d’alarme, ce qui a occasionné un «moment de panique », selon la préfecture et la gendarmerie. L’homme « a été identifié et est actuellement recherché », a indiqué Christophe Castaner.

A Bessan, dans l’Hérault, un automobiliste excédé par les blocages a sorti une arme à feu et a tiré en l’air à deux reprises, rapporte Midi-Libre.

Des blessés dans toute la France

Dans le Pas-de-Calais, à Arras, un manifestant a été renversé. Selon un journaliste de La Voix du Nord présent sur place, l’une de ses jambes serait « sévèrement fracturée » et il souffrirait de « beaucoup de contusions ».

A Quimper (Finistère), deux policiers ont été blessés lors de heurts devant la préfecture du Finistère, selon l’institution. Selon nos informations, un véhicule s’est engagé vers les forces de l’ordre et a percuté deux policiers. La conductrice, qui aurait prise de panique, a été interpellée.

Un autre accident a eu lieu dans le Bas-Rhin. « On m’indique aussi à Sélestat un accident avec des conséquences graves mais la victime n’est pas décédée », a ajouté le ministre, à l’issue d’une réunion en visioconférence avec tous les préfets. Selon les Dernières nouvelles d’Alsace, une voiture a roulé sur le pied d’une « gilet jaune » de 45 ans. Elle a été conduite à l’hôpital de Sélestat pour des examens de contrôle, poursuit le quotidien régional.

A Cavaillon, dans le Vaucluse, une voiture a percuté plusieurs personnes avant de prendre la fuite pour finalement être interpellé à Sénas, dans les Bouches-du-Rhône, rapporte Le Dauphiné Libéré. Il va être entendu pour violences légères, plusieurs personnes ayant été blessées.

A Saint-Louis (Haut-Rhin), trois « gilets jaunes » ont été légèrement blessés, percutés sur un barrage par un conducteur qui a pris la fuite.

A Cholet, dans le Maine-et-Loire, une automobiliste de 28 ans a été placée en garde à vue après un accident dans lequel une manifestante a été blessée, selon nos informations.

Dans les Alpes-Maritimes, à Grasse, un automobiliste a « tenté de forcer un barrage » sur un rond-point, renversant un policier qui a été « légèrement blessé », a indiqué la préfecture. L’homme a été interpellé. Le policier « souffre de contusions légères », a précisé la même source.

A Vendôme, dans le Loir-et-Cher, deux personnes ont été blessées par un véhicule qui a essayé de forcer un barrage. Selon nos informations, le conducteur a été placé en garde à vue.

A Porto-Vecchio, en Corse-du-Sud, c’est un gendarme qui a été légèrement blessé au coude, ainsi qu’un manifestant, à la main, après que le conducteur d’un véhicule est volontairement monté sur le terre-plein d’un rond-point, selon Corse-Matin.

Dans le Doubs, sur la rocade de Besançon, à hauteur d’Ecole-Valentin, un automobiliste excédé par un barrage filtrant aurait pris la route en contresens et aurait heurté deux autres véhicules, selon l’Est Républicain. Trois personnes auraient été légèrement blessées.

A Hazebrouck, dans le Nord, aux alentours de 8h30, un conducteur « a été bloqué par des manifestants. Il s’est impatienté et a forcé le passage en montant sur le trottoir », a indiqué la préfecture du Nord, confirmant une information de La Voix du Nord. Deux manifestants ont été légèrement blessés et transportés vers le CHR d’Hazebrouck, a-t-on ajouté de même source. Le conducteur a été interpellé et conduit au commissariat.

Dans la commune de Capendu, dans l’Aude, une manifestante a été renversée et a été « légèrement blessée » par un automobiliste en colère entre Carcassonne et Narbonne, a indiqué la préfecture. L’automobiliste a été interpellé, selon elle.

A Narbonne et Limoux, une personne a été interpellée à la suite d’une altercation entre un automobiliste et un manifestant. Dans le reste du département, « l’ambiance est calme ».

A Cuers, dans le Var, « un manifestant d’une cinquantaine d’années a été heurté par un automobiliste, sur une manifestation non déclarée au niveau d’un rond-point de supermarché. L’homme a été blessé légèrement. L’auteur présumé a été interpellé », a indiqué la préfecture.

 

Source : Le Parisien

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Commentaires

commentaires